Itinéraires cyclables

Bientôt une liaison Sucé-sur-Erdre - Carquefou !

localisation du projet

Le projet de liaison cyclable intercommunautaire entre les communes de Sucé-sur-Erdre et Carquefou, est porté par la communauté de communes Erdre & Gesvres et Nantes Métropole, en lien avec le département de Loire-Atlantique. Ce dernier s’inscrit dans le cadre de l’alliance des territoires et doit répondre aux nombreuses demandes des habitants. Aucune alternative à la voiture n’existant entre les deux communes, le projet de liaison cyclable doit offrir une solution de mobilités pour les déplacements du quotidien mais également pour les loisirs. En effet avec une durée de trajet estimée à 10 min (vitesse moyenne en VAE entre les deux sorties de bourgs), la liaison pourra servir les nombreux déplacements à destination des parcs d’activités de Carquefou (la Fleuriaye, la Chantrerie) et les déplacements en direction de Sucé-sur-Erdre et son port. Cet axe fait également le lien vers la Vélodyssée depuis Carquefou. 
Ce projet s’inscrit dans un contexte paysager et environnemental sensible, à prendre en compte dans toutes les étapes du projet. 

 

Réalisation d’une étude de faisabilité 

Diagnostic et étude de fuseaux 

En 2021, le bureau d’études SCE environnement a été mandaté pour réaliser une étude de faisabilité dans la perspective d’une liaison cyclable sécurisée, lisible et confortable entre les deux communes. Cette étude a consisté en un diagnostic territorial puis une étude de trois grands fuseaux, dans lesquels les opportunités, les contraintes, ou encore les potentiels de déplacements de chacun de ces fuseaux ont été étudiés.  

Les élus des deux territoires et du département ont suivi cette étude et ont retenu le fuseau le plus direct (fuseau B) le long de la RD37, après analyse des opportunités et contraintes de chaque fuseau. Cette liaison ayant un potentiel pour les déplacements utilitaires du quotidien, il s’agit de proposer le trajet le plus court et le plus sécurisé. Le bureau d’études a ainsi poursuivi son analyse sur ce faisceau le plus direct, pour proposer différentes options de tracés, et identifier les contraintes et études préalables à mener pour la réalisation de ce projet

Options de tracés étudiées 

4 variantes de tracés ont donc été proposées par le bureau d’études avec une analyse des principales difficultés de mise en œuvre de chacune d’entre elle. 

Itinéraire A : Aménagement en site propre le long de la RD37

Itinéraire A bis : Itinéraire cyclable par le chemin de la Sauvegarde

  • L’itinéraire A est le plus direct et fait le lien avec le projet communal d’aménagement cyclable sur la route de Carquefou.
  • L’itinéraire A bis par le chemin de la Sauvegarde n’a pas été retenu du fait de contraintes d’emprises. 

Itinéraire B : Aménagement cyclable le long de la RD37

Itinéraire Bbis : contournement des Monceaux à l’Est 

  • Les contraintes d’emprises sur la départementale 37 au niveau des Monceaux sont incompatibles avec un aménagement séparé de la chaussée. Le trafic routier supérieur à 6 000 véhicules par jours rend également difficile le partage de la voie.

Itinéraire C : Itinéraire cyclable via le chemin des Enfas

  • L’itinéraire C permet de rejoindre la route communale existante des Enfas, par l’un des chemins existants : chemin du Port Brouin, chemin de la Galopinière, Avenue des Chênes  

 Itinéraire D : Itinéraire cyclable via le chemin de la Riaudière

  • Cette option n’a pas été retenue du fait notamment des contraintes d’emprise dans ces chemins existants. 

L’itinéraire A et C ont ainsi été retenus, avec plusieurs variantes de tracés sur ces derniers. 

Le trafic et les vitesses pratiquées sur la route départementale 37 ne permettant pas d’envisager à priori un partage de la voirie existante, l’aménagement pourrait prendre la forme d’une piste bidirectionnelle en site propre côté est ou côté ouest de la départementale pour la partie située à Sucé-sur-Erdre. Côté Carquefou, l’aménagement pourrait également prendre la forme d’une piste bidirectionnelle en site propre à l’Est ou à l’Ouest de la départementale puis bifurquer vers le chemin des Enfas pour permettre une circulation des cycles sur une voie plus apaisée et partagée.

Les collectivités veillent à la continuité de cette liaison dans chacune des communes. Ainsi côté Carquefou, la continuité pourra être assurée grâce aux différentes liaisons existantes autour du rondpoint des Cinq Chemins. Du côté de Sucé-sur-Erdre la commune mène actuellement un projet de liaison cyclable sur la route de Carquefou. Ce projet, bien qu’il se distingue de la liaison communautaire, en est le prolongement. Un travail commun est ainsi mené afin de s’assurer de la continuité entre ces deux itinéraires, ainsi que de la cohérence des délais de travaux et mise en service.

Le franchissement du ruisseau des Hupières, marquant la limite entre les deux communes, fera l’objet d’une attention très particulière. Ce franchissement pour lequel un ouvrage pourrait être envisagé, côté est ou ouest du pont existant, doit faire l’objet d’une étude technique et environnementale spécifique.

Le trafic sera également étudié avec le département et Nantes Métropole, gestionnaires de cette route.

La sensibilité environnementale du site, et le contexte paysager, requièrent une vigilance particulière dans le traitement de cet obstacle naturel.

Sensibilité environnementale et paysagère 

Le franchissement de la zone Natura 2000 des Marais de l’Erdre au niveau du ruisseau des Hupières est un enjeu central autant du point de vue environnemental que technique.
L’étude précise de ces enjeux est essentielle pour le choix du tracé définitif et la limitation de l’impact des futurs travaux.
Les zones humides autour du ruisseau des Hupières font partie du patrimoine remarquable des Marais de l’Erdre en raison de leur richesse paysagère, faunistique et floristique mais également pour les fonctions naturelles essentielles qu’elles remplissent : régulation des régimes hydrauliques, prévention des inondations, processus d’autoépuration des eaux de ruissellement.

Ce site abrite plus de 200 espèces végétales, d’une diversité importante. Des espèces remarquables y sont recensés à l’image de la Droséra, plante carnivore typique des zones de tourbières. La faune reflète une richesse tout aussi impressionnante : coléoptères, araignées, reptiles, ou encore depuis 2010 la loutre d’Europe fréquente cette tourbière.

Le projet s’inscrit également dans un contexte paysager spécifique celui du site inscrit et classé de « La Vallée de l’Erdre ». Le futur aménagement doit donc être pensé en lien avec ce paysage remarquable, et devra répondre à des prescription architecturale et paysagère spécifiques.

Etudes préalables

Des études environnementales et techniques sont nécessaires à la définition précise du projet. Dans le cas de la liaison cyclable entre Sucé-sur-Erdre et Carquefou, il s’agit notamment de l’analyse de l’état initial de l’environnement (étude faune/flore, identification des zones humides, espaces boisés, espèces protégées, étude d’incidence…). Afin d’apporter des solutions techniques aux options de tracé, des études complémentaires seront également nécessaires : relevé topographique, études géotechniques, études d’ouvragiste, etc.

Cette phase d’études et de concertation avec les différentes parties prenantes du projet devrait s’étendre au-delà de 2023. Elle est essentielle et guidera la définition précise de cet itinérai

Calendrier projeté

* il s’agit d’un calendrier prévisionnel. Selon les conclusions des premières études environnementales des analyses complémentaires pourraient être nécessaires, ainsi que des demandes d’autorisation réglementaires spécifiques.   

REUNION PUBLIQUE 2022 : retour sur les échanges

Après une présentation du projet aux riverains le 22 septembre à Carquefou, une réunion publique a été organisée à Sucé-sur-Erdre le mardi 22 novembre. La forte participation à cette réunion publique témoigne de l’intérêt des habitants et de l’impatience des cyclistes pour la réalisation de ce projet.

Les élus des deux territoires ont rappelé collectivement leur engagement pour ce projet de liaison cyclable, porté par la CCEG et Nantes métropole. Le contexte de ce projet, les premiers éléments de diagnostic et les tracés à l’étude pour la suite du projet ont ainsi été présentés. S’en est suivi un temps de questions et d’échanges avec la salle. Les collectivités retiennent de nombreuses remarques de ces échanges, tant avec les riverains, que lors de la réunion publique, qui seront pris en compte pour la suite de ce projet. 

  • >Concernant les options de tracés présentées, il semble plus pertinent pour les cyclistes mais également les riverains de voir le tracé passer côté Ouest de la route départementale, afin d’assurer un itinéraire le plus direct et sécurisé. Les collectivités se doivent toutefois d’étudier toutes les possibilités dans un premier temps.

  • >Le relief doit être pris en compte dans le choix de l’itinéraire. Côté Carquefou, trois chemins existants permettent de rejoindre le chemin des Enfas. Le relief est plus ou moins fort selon le chemin choisi, et est par conséquent impactant avec un vélo mécanique.  Côté Carquefou, plusieurs variantes pourraient être maintenues, notamment pour rejoindre le chemin des Enfas depuis les Monceaux. 

  • >La place des piétons a été questionnée et sera à prendre en compte pour la suite des études, les randonneurs étant de plus en plus nombreux sur les bords de l’Erdre entre Sucé-sur-Erdre et Carquefou. 

  • >En heure de pointe, un trafic de véhicules parasites est observé sur le chemin des Enfas, en particulier en cas de congestion de sur l’A11. 

  • >Concernant l’entretien des aménagements, il est important pour les habitants de savoir à qui s’adresser en cas de signalement d’un disfonctionnement sur un itinéraire cyclable. 

  • >En attendant l’aménagement définitif et compte tenu de la durée des études, les habitants questionnent sur la possibilité de sécuriser la route et de légitimer la place du cycliste. De la pédagogie est attendue afin de faire respecter les vitesses et les distances de sécurité de dépassement des cyclistes hors agglomération. Des panneaux de sensibilisation vont être déployés sur la RD37.

  • >La sécurité des accès des riverains et les accès des exploitants aux parcelles agricoles, seront travaillés directement avec eux. Les circulations agricoles seront bien prises en compte et maintenues dans ce projet. 
Rester informé :

Cette page sera régulièrement mise à jour afin. Vous souhaitez être informés de toutes les avancées de ce projet ? N’hésitez pas à vous inscrire à la « newsletter » relative à cet itinéraire ci-dessous :

j’accepte de recevoir des informations relatives aux itinéraires cyclables situés sur le territoire de la Communauté de communes d'Erdre et Gesvres, j’ai noté que mes informations personnelles ne feront l’objet d’aucun autre traitement et ne seront pas conservées par la Communauté de communes d'Erdre et Gesvres, seule personne morale qui pourra les utiliser uniquement dans le but d’informer sur le sujet des itinéraires cyclables.

j’accepte de recevoir des informations relatives aux itinéraires cyclables (obligatoire)

Informations annexes au site