Info - Covid-19

Le Département s’adapte pour maintenir ses services

Mis en ligne le

De nouvelles mesures ont été prises pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 avec, notamment, un reconfinement. Pour continuer d’agir auprès des habitants de Loire-Atlantique, le Département

s’adapte afin de poursuivre ses différentes missions.

Les agents départementaux restent notamment mobilisés dans les espaces départementaux des

solidarités, sur les routes départementales, dans les collèges… 

L’accompagnement des publics les plus fragiles

Prestations sociales

Le Département maintient l’accès aux droits et simplifie l’octroi des allocations individuelles : Revenu de solidarité active (RSA), Allocation personnalisée d’autonomie (APA), Prestation compensatoire du handicap (PCH). Les droits des personnes en situation de handicap ou les prestations financières (AAH, PCH, AEEH) arrivant à échéance sont prolongés.

Maintien d’une aide solidarité

Le confinement peut entraîner une rupture dans certains parcours : des habitants doivent faire face à des dépenses immédiates alors qu’ils sont privés de revenu, en attendant d’avoir par exemple accès à des allocations chômage.

Le Département a donc créé en mars, en lien avec la Caisse d’allocations familiales (CAF), une aide solidarité pour soutenir des personnes disposant de faibles ressources et dont la situation économique est aggravée par le confinement.

Cette aide reste mobilisable sous condition de ressources et s’adresse aux personnes seules ou couples sans enfant.

Espaces départementaux des solidarités

Les espaces départementaux des solidarités (EDS) continuent d’accueillir les habitants, prioritairement sur rendez-vous, dans chacune des six délégations du Département pour orienter les personnes en fonction de leur demande au plus près des territoires

Une aide pour le paiement des loyers

Les ménages déjà en précarité avant la crise mais aussi les salariés en chômage partiel, les intérimaires, les auto-entrepreneurs et salariés indépendants peuvent rencontrer des difficultés pour payer leur loyer, qu’il s’agisse de locataires du parc HLM public ou du parc de logements privé. Face à cette situation, le Département a abondé à hauteur de 1 M€ son Fonds de solidarité logement (FSL) dans son initiative menée conjointement avec Nantes Métropole et la CARENE.

Etablissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Des mesures ont été prises pour soutenir plus particulièrement les EHPAD:

  • > Le doublement des temps de psychologues destinés aux résidents et à leurs familles. Un espace d’écoute et de parole permet d’améliorer le quotidien des personnes âgées et d’épauler en cas de stress, d’anxiété, d’inquiétude... Cette aide bénéficie également aux personnels.
  • > La mise à disposition d’ordinateurs portables dans les EHPAD pour communiquer grâce à la vidéo. Le numérique constitue une véritable plus-value pour maintenir le lien familial et social des résidents avec l’entourage proche (enfants, petits-enfants). En période de confinement, les contacts réguliers et directs par le biais d’outils connectés peuvent contribuer au bien-être des personnes âgées et rompre l’isolement.
    En parallèle, le Département a souhaité mobiliser près de 100 000 € de la Conférence de la prévention pour acheter plus de 200 tablettes numériques. L’équipement a été distribué dans les résidences autonomies dans un objectif de lien social mais aussi de stimulation cognitive afin de développer encore les actions de prévention dans ces établissements destinés aux personnes âgées peu dépendantes.

Le Département maintient ses financements, même en cas de baisse d’activité des établissements, et prend en compte les dépenses exceptionnelles liées à la crise dans leurs dotations.

Maison départementale des personnes handicapées

Les équipes de la Maison départementale des personnes en situation de handicap (MDPH) de Loire-Atlantique maintiennent un accueil sur site. Il est évidemment aussi possible de déposer son dossier en ligne.

Les professionnels poursuivent l’évaluation des demandes. Les commissions qui accordent des droits aux personnes se poursuivent sous forme d’audio-conférences. Le versement de la PCH, de l’allocation adulte handicapé (AAH) et de l’allocation d’éducation d’un enfant en situation de handicap (AEEH) est maintenu pour les personnes en attente d’une décision.

L’aide d’urgence doublée pour le Fonds d’aide aux jeunes

Le Département, financeur du fonds d’aide aux jeunes (FAJ) au titre de la politique jeunesse, et Nantes Métropole, compétente depuis 2017 pour l’attribution des aides avec les 24 communes de son territoire, ont décidé de doubler le plafond de l’aide d’urgence des 16-24 ans : fixé jusqu’à présent à 400 €, ce plafond d’aide passe à un montant maximum de 800 € par jeune et par an. Le fonds d’aide aux jeunes (FAJ) est une aide temporaire individuelle destinée aux jeunes en grande difficulté sociale et qui ne peuvent pas s’appuyer sur la solidarité familiale. Il permet de faire face à différents besoins notamment de subsistance

Protection de l’enfance

Le Département suit très attentivement la situation des mineurs accueillis dans différents établissements et chez les assistants familiaux et organise la continuité des missions de service public qui lui incombent.

Des actions spécifiques ont été mises en place :

  • > La prise en charge des jeunes au titre de l’aide sociale à l’enfance atteignant 18 ans ou ceux dont le contrat jeune majeur arrive à terme pendant la durée du confinement est prolongée automatiquement.
  • > Toutes les mesures de protection de l’enfance sont prolongées jusqu’à la fin du confinement. Un contact régulier est assuré avec toutes les familles accompagnées.
  • > L’activité de la Cellule de recueil des informations préoccupantes (CRIP) est maintenue et le traitement des informations préoccupantes assuré en continu.
  • > Les mineurs non-accompagnés sont pris en charge selon les modalités habituelles. Les jeunes se présentant pour une évaluation sont automatiquement mis à l’abri.
  • > Le recueil des pupilles de l’État, bébés ou plus grands enfants est maintenu ainsi que le soutien à la parentalité des familles adoptantes.

Maison des adolescents

Les professionnels de la Maison des adolescents restent continuellement à l’écoute et sont notamment mobilisés pour la gestion des addictions pendant la période de confinement. L’équipe agit comme pôle ressources sur ce sujet pour tous les professionnels confrontés à ces problématiques identifiées auprès de certains jeunes protégés.

Prévention spécialisée

Les professionnels de l’Agence départementale de prévention spécialisée assurent la continuité du travail éducatif de rue pendant la période de confinement.

Protection maternelle infantile

Les consultations de Protection maternelle infantile (PMI) au sein des Espaces départementaux des solidarités (EDS) ainsi que les visites à domicile sont assurées normalement.

Assistantes maternelles

Avec le site assmat.loire-atlantique.fr, le Département informe régulièrement les assistantes maternelles et les parents sur les mesures nationales prises pour l'accueil des jeunes enfants.

Soutien aux familles et à la parentalité

Comme lors du premier confinement, toutes les informations relatives au maintien ou modification des modalités d'accueil des structures de soutien à la parentalité en Loire-Atlantique sont mises à jour sur le site parents.loire-atlantique.fr

Maintien du service sur les 4 300 km de routes départementales

Les agents du Département poursuivent au quotidien leurs interventions sur les 4 300 km du réseau départemental afin de sécuriser au mieux les déplacements des habitants de Loire-Atlantique. Les équipes restent mobilisées au plus près des territoires pour maintenir le niveau de service et se préparent même à activer le dispositif de viabilité hivernale, qui permet d’intervenir en cas d’intempéries. Le Département continue les différents travaux d’entretien, que ce soit pour les réfections de chaussées ou les chantiers routiers plus importants : la réouverture des ponts de Mauves-sur-Loire à la circulation est, par exemple, programmée en décembre.

745 agents mobilisés dans les collèges

Dans le contexte sanitaire actuel, le Département continue d’apporter les meilleures conditions d’accueil aux élèves.

745 agents veillent quotidiennement au bon fonctionnement des 83 collèges publics de Loire-Atlantique en assurant les missions d’accueil, de maintenance des bâtiments, l’entretien des locaux et la restauration scolaire.

L’animation sportive suspendue

Les activités habituelles proposées dans le cadre de l’animation sportive départementale doivent être suspendues pour le moment. Elles pourront reprendre à la fin de la période de confinement.

Les jardins des sites patrimoniaux ouverts

Les sites patrimoniaux du Département s’adaptent aux aussi à la situation :

  • > Château de Clisson : totalement fermé au public (pas de visites libres, ni de visites guidées).
  • > Domaine de la Garenne Lemot : l’accueil-boutique et son parcours d’interprétation sont fermés, les visites guidées sont annulées. Le parc reste ouvert aux horaires habituels : tous les jours 9h30-18h30 dans le strict respect des gestes barrières.
  • > Château de Châteaubriant : l’accueil-boutique et son parcours d’interprétation sont fermés, les visites guidées sont annulées. Les jardins restent ouverts aux horaires habituels : tous les jours 8h-18h (fermé le 11 novembre) dans le strict respect des gestes barrières.

 L’Hôtel du Département fermé au public

L’accueil du public à l’Hôtel du Département est temporairement interrompu. Les visiteurs seront à nouveau accueillis dès que les conditions sanitaires le permettront.

 

D'autres informations sur www.loire-atlantique.fr