Participation citoyenne

Une Communauté démocratique et participative

Vous êtes attentifs à l'évolution d'Erdre & Gesvres et souhaitez vous impliquer ? La Communauté de Communes vous invite à prendre part au dialogue démocratique. En organisant des échanges, des rencontres avec les habitants et forces vives du territoire, les élus entendent placer les citoyens au cœur de leurs politiques publiques pour répondre au plus près de leurs attentes.

Organiser le débat sur certains grands projets à enjeux avant de prendre des décisions, aller au contact direct des habitants pour tenir compte de leurs idées et savoir comment répondre aux besoin du plus grand nombre, telle est l'intelligence collective que les élus communautaires souhaitent promouvoir.

Pour cela, le conseil de développement d'Erdre & Gesvres est un interlocuteur privilégié et dynamique apportant son propre regard.  D'autres organes consultatifs participent également à la vie démocratique du territoire.

Le Conseil de Développement, la voix citoyenne

L'association "Conseil de développement d'Erdre & Gesvres" participe activement à la vie de la Communauté de Communes et au développement du territoire.

En réunissant des acteurs de la société civile (habitants, représentants associatifs, acteurs économiques et socioprofessionnels), le conseil de développement entretient un lien privilégié entre les élus et les citoyens.

Il constitue une force de proposition auprès des élus et émet des avis sur les actions et projets menés par la collectivité. Ouvert à tous, le conseil de développement donne l'occasion, à tous ceux qui le souhaitent, de devenir acteur du développement du territoire et de participer au débat public.

En savoir plus sur le Conseil de développement d'Erdre & Gesvres

 

 

La commission consultative des services publics locaux (CCSPL)

La CCSPL est composée d'un collège d'élus et d'un collège de représentants d'associations locales.
Cette commission intervient dans les domaines des services publics assurés par la Communauté de Communes sur les compétences déchets et assainissement non collectif.
Cet espace de débats, d'échanges et de propositions conduit à l'élaboration d'avis portés à connaissance du Conseil Communautaire et peut ainsi influer sur ses décisions.
Elle est également consultée pour tout projet de nouvelle délégation de service public ou de création d'une régie dotée de l'autonomie financière.

La commission intercommunale d'accessibilité

La CIA a pour objectif de favoriser l'accessibilité des personnes en situation de handicap sur le territoire.
La commission est composée de 3 collèges : élus, membres d'associations, et membre du conseil de développement d'Erdre & Gesvres.
La CIA dispose d'un rôle consultatif. C'est un espace d'échanges, d'information et de veille sur lequel les communes peuvent compter pour la mise en accessibilité de leurs espaces.

Le groupe consultatif déchets

Le groupe consultatif déchets est composé de 12 élus, de 24 représentants des habitants des 12 communes et d’un représentant de l’ADEME.
Il est consulté en fonction des besoins d’évolution du service de collecte.
Le rôle du Groupe consultatif déchets est de recueillir les avis, les attentes et les préoccupations des différentes parties et d’enrichir l’approche technique avec la connaissance d’usage des habitants pour aboutir à une réflexion partagée en amont de la phase de décision des élus.

L'association des agriculteurs d'Erdre & Gesvres

Composée d'agriculteurs du territoire, l'association est devenue un acteur privilégié de la Communauté de Communes dans la définition et la mise en place des projets agricoles.
Elle travaille en lien direct avec les élus pour apporter une vision de terrain et permettre l'ajustement des actions mises en place pour le développement de l'agriculture locale.

Construire les politiques publiques avec vous

Cette démarche qui consiste à consulter les habitants, faire avec eux, la communauté de communes Erdre & Gesvres souhaite l’inscrire dans ses gênes. La collectivité ne peut, ne doit plus agir seule ; son rôle aujourd’hui est d’animer le territoire pour le mettre en mouvement.

1. ECOUTER ET ECHANGER : la consultation

Pour proposer la meilleure offre, il faut savoir entendre les réels besoins, l’adage bien connu des entreprises, l’est aussi des collectivités. Pour offrir le meilleur service, les élus doivent écouter l’usager, le citoyen. Organiser le débat sur certains grands projets avant de prendre des décisions, aller au contact direct des habitants pour tenir compte de leurs idées et savoir comment répondre aux besoins du plus grand nombre, telle est l’intelligence collective que les élus communautaires souhaitent promouvoir. En 2016 par exemple, élus et habitants se sont mis autour de la table pour réfléchir ensemble aux évolutions du service de collecte des déchets ménagers. Résultats : diminution des fréquences de collecte, maintien des sacs jaunes pour la collecte des emballages et diminution de redevance incitative de 10€ pour chaque foyer.

« Le sujet de notre groupe consultatif était l’évolution du service de collecte des déchets. Avec, dans les grandes lignes, le changement de fréquence pour une collecte des ordures ménagères tous les 15 jours, voir si on privilégiait une collecte des emballages en bac ou en sac et enfin décider si ce service devait se faire en régie ou avec un prestataire extérieur. Le groupe était constitué de 24 habitants et 12 élus. Nous avons essayé de faire le groupe le plus représentatif possible, avec au moins 1 habitant pour chaque commune et en veillant à la diversité des foyers et des types de domicile par exemple. Il y a eu plus de 7 réunions de concertation, toujours animées par une tierce personne. Pour cela nous avons été accompagnés par une structure indépendante, Sens&Plus, qui non seulement animait et gérait le temps des réunions mais était aussi le garant de la libre expression de chacun pour faciliter les échanges. Ce temps de débats et de dialogue où chacun a pu faire part de ses besoins, de ses contraintes, a vraiment été bénéfique. Ensemble il s’agissait de faire en sorte de proposer la solution la plus satisfaisante pour tous, et c’est la meilleure façon de faire adhérer à un projet. »
Elisabeth Lucas - Responsable service déchets - Pilote de la consultation sur la collecte des déchets

2. DEFINIR ET CONSTRUIRE : la concertation

La communauté de communes a souhaité coconstruire sa stratégie de développement durable avec la société civile. C’est ainsi qu’ont émergé 11 ateliers de concertation. Avec des thématiques aussi variées que l’habitat, la production agricole, la mobilité, ou encore entreprises et environnement, la co-construction se traduit par une volonté de faire ensemble pour la collectivité, mais où chacun s’implique.

« J’ai la chance d’avoir les 2 casquettes, en tant qu’habitant d’Erdre & Gesvres je suis à la fois un simple citoyen représentant du conseil de développement, mais travaillant chez Enedis, je peux aussi apporter mes connaissances sur le sujet énergie, c’est le cas dans l’atelier production et consommation d’énergies renouvelables. J’apprécie énormément ces ateliers, ils sont animés de manière extrêmement qualitative et productive. L’information n’y est jamais descendante, Citoyen ou « sachant » tout le monde a droit au chapitre, chacun amène sa vision des choses, une parole n’étant jamais plus légitime qu’une autre, et c’est vraiment ce qui fait la richesse de ces ateliers. Enfin toutes les réunions se terminent par une synthèse qui fait consensus et qui aboutit à un plan d’action. Être acteur des politiques publiques renforce le sentiment d’appartenance à un territoire. »
Hervé HAMONIC - Interlocuteur territorial Enedis - Direction Territoriale Loire-Atlantique

3. PARTICIPER ET AGIR : la co-construction

Enfin, 3ème et dernier volet de la concertation citoyenne, la co-construction. Ensemble, élus et habitants créent ce qu’on appelle les « chantiers ». Il en existe 2 sortes : les chantiers ouverts aux acteurs en lien avec une thématique : exemples, la filière bois énergie, les enjeux du changement climatique ou l’éco-construction. Et les chantiers ouverts à tous comme « Rendez-vous chez l’habitant », plan vélo ou plateforme des dons et trocs. La communauté de communes est attachée à ce principe d’une concertation qui va jusqu’au bout de la logique, après la consultation, il faut aller plus loin, élus et habitants décident et agissent ensemble. La collectivité accompagne, elle n’impose pas.

« J’ai une voiture électrique depuis 2012, je l’utilise au quotidien. Un jour j’ai lu dans le Mag, qu’il y avait des ateliers « échange de bonnes pratiques », je me suis inscrit à la réunion de présentation de ce nouveau dispositif et c’est comme ça que nous avons pu mettre en place un rendez- vous avec l’habitant atour de la voiture électrique. La rencontre a eu lieu sur le parc d’activités Erette/Grand’Haie. Je suis venu avec ma voiture, j’ai pu la faire essayer à ceux qui le souhaitaient. Surtout c’était l’occasion de rétablir des vérités, on dit beaucoup de choses fausses sur les voitures électriques, j’ai pu expliquer le fonctionnement, le principe des bornes de recharges, et témoigner des économies engendrées. Par exemple je dépense environ 200 € / an pour recharger ma voiture, et je fais 10000 kilomètres. Moi je n’ai rien à vendre et je pense que pour les habitants, avoir un témoignage d’un autre habitant, l’approche est plus simple, et comme il n’y a rien de commercial, c’est aussi beaucoup plus crédible. »
Olivier Grégoire - Habitant de Sucé sur Erdre- rdv chez l’habitant - Mobilité et voiture électrique

« FAIRE ENSEMBLE » DONNE DU SENS À NOTRE ACTION

« Ce qui est certain c’est qu’en 10 ans les choses ont énormément changé, il n’y a plus les élus qui d’abord décident et ensuite informent le citoyen… ce temps-là est révolu. Aujourd’hui, on doit consulter le citoyen avant de faire tel ou tel choix. À la communauté de communes, nous souhaitons aller encore plus loin en faisant travailler les élus et les habitants ensemble, les citoyens sont acteurs, la collectivité accompagne leurs projets. Cette « coopération », c’est un changement de posture pour nous les élus qui donne tellement de sens à notre action. J’ai la chance d’être en charge de la citoyenneté et du développement durable, deux sujets tournés vers l’avenir, aussi je me réjouis de tous ces échanges avec les habitants, les ateliers, les chantiers, avec à chaque fois un seul mot d’ordre : « faire ensemble » ! »
Patrick LAMIABLE Vice-président en charge du développement durable et la citoyenneté

Informations annexes au site